La chambre

Installation au Centre d’Éveil aux Arts Plastiques de Cornouaille, Loctudy. Les interventions devaient entrer en résonance avec le lieu, une vieille demeure bourgeoise du 19 ème siècle.

Odeurs de bois ciré, de lavande et de draps lavés au savon de Marseille.

Une bande-son fait discrètement vivre deux jeunes amants qui traînent aux lits, parlent et s’amusent de choses simples.

Leurs affaires sont là, disséminées au pied du lit qui semble encore chaud et la lumière qui passe au travers des persiennes crée une ambiance douce et sensuelle.

Le bonheur intemporel des beaux jours, des corps amoureux, de la légèreté d’être. La perfection de ces instants où le soleil pénètre l’âme et le corps tout entiers…

Beaucoup de personnes arrivants au bout du couloir qui menaient à la chambre faisait demi-tour sur la pointe des pieds, persuadées d’être entrées par mégarde dans une partie privée de la demeure. Puis, relisant l’affichage, y retournaient pour vivre une expérience toute simple qui pouvait entrer profondément en résonance avec leur propre  intimité.